top of page

Une première acquisition dans l’Oise pour Alfred Hôtels


Lancée l’année dernière par Braxton AM en joint-venture avec trois experts de l’hôtellerie*, l’enseigne hôtelière Alfred Hôtels vient de réaliser sa première acquisition à Compiègne, dans l’Oise. Elle a signé les murs et le fonds de commerce de l’hôtel Les Beaux Arts situé au 33 cours Guynemer.


Cet hôtel 3 étoiles d’une surface de 2 700 m² appartenait à un couple depuis 25 ans. Dans les quatre prochains mois, Alfred Hôtels entend opérer l’hôtel en l’état avec un nouveau directeur, Clément Devaux, qui a travaillé auparavant au sein de l’hôtel Hyatt de Chantilly. Par la suite, cet actif fera l’objet d’une rénovation à partir de septembre : il passera de 50 à 56 chambres, un bar ouvert sur la ville sera aménagé et un espace de coworking y sera créé. « Cet espace de coworking sera développé en partenariat avec une marque nationale », confie Boris Roques Rogery, en charge des opérations d’Alfred Hôtels.


Après rénovation, l’hôtel Les Beaux Arts sera renommé « Alfred Hôtels Compiègne ». Il comprendra également 10 appartements, 15 places de parking sécurisées et un atelier vélos. De quoi attirer des entreprises et une clientèle parisienne : « Cet hôtel en cœur de ville s’adresse aux entreprises locales comme Safran, Chanel, Sanofi ou Procter & Gamble, mais aussi à une clientèle parisienne. Il bénéficie d’une localisation stratégique en face de la gare. Cette gare profitera notamment de l’ouverture de la ligne de TGV Roissy-Picardie, qui reliera l'aéroport Charles-de-Gaulle et la ligne ferroviaire existante Paris-Amiens », détaille Boris Roques Rogery.


Dans le cadre de cette opération, Alfred Hôtels a été accompagné par la Bpifrance et la Caisse d'épargne Hauts-de-France. En parallèle, l’enseigne hôtelière avance sur d’autres projets avec cinq hôtels « sous-offre » à Rouen, Mulhouse, Bonne ou encore Biarritz.

Komentar


bottom of page