Braxton AM lance en joint-venture une nouvelle enseigne hôtelière




Braxton Asset Management poursuit son développement. La société d'investissement et de gestion d'actifs vient de créer en joint-venture une nouvelle enseigne hôtelière nommée « Alfred Hôtels ». L’enseigne prévoit l’acquisition de 20 établissements en France d’ici cinq ans.


Pour lancer cette nouvelle enseigne, Braxton AM s’est associé à trois experts de l’hôtellerie* : Loïc Salaun et Bertrand Dugast et Boris Roques Rogery. Ce dernier est en charge des opérations d’Alfred Hôtels. Après 15 ans d’expérience dans l’hôtellerie internationale au sein des groupes Kempinski, Accor et Hyatt, il a imaginé avec ses associés les contours de cette nouvelle enseigne pendant la crise sanitaire : « Durant cette période, beaucoup d’hôtels en région ont poursuivi leur activité grâce notamment à une clientèle d’affaires. Ces hôtels, qui fonctionnent en temps normal avec une clientèle domestique française à 95 %, ont prouvé leur résilience face à la crise avec un taux d'occupation situé entre 40 et 50 %. »


Devant ce constat, Boris Roques Rogery et ses associés ont décidé de s’orienter vers Braxton AM pour créer Alfred Hôtels, une enseigne de milieu de gamme 3 étoiles pour les voyageurs d’affaires en région. « Avec Alfred Hôtels, Braxton reste sur son savoir-faire historique, à savoir l’agrégation de petits actifs en vue de céder des portefeuilles institutionnels de taille critique en moins de cinq ans, indique Xavier Bastiani, DG de Braxton AM. Nous avons trouvé en Alfred l’expertise opérationnelle et les ressources dont nous avions besoin pour déployer cette stratégie partout en France. »


Une levée de fonds de 20 M€


Stratégiquement, Alfred Hôtels ciblera des établissements localisés en hyper centre de villes moyennes (entre 50 000 et 130 000 habitants) - à fort potentiel économique, comme Compiègne, Metz, Pau ou encore Valence dans la Drôme. Ces actifs devront également être proches de gares et disposer d’un parking sécurisé à proximité. « Nous sommes particulièrement confiants pour trouver ce type d’actif en région. C’est un marché où un vendeur sur deux prépare son départ à la retraite », relève Xavier Bastiani.


« Ces établissements doivent répondre aux nouvelles exigences et aux nouveaux usages, ajoute Boris Roques Rogery. En ce sens, la joint-venture avec Braxton est clé dans notre stratégie grâce à la combinaison de nos expertises respectives, en hôtellerie et en investissement immobilier. »

Alfred Hôtels aura vocation à gérer deux types de portefeuilles : un portefeuille exclusif pour l’expansion de sa marque, et des hôtels indépendants ou sous franchise (en deal by deal). Pour atteindre ses objectifs, la joint-venture lance aujourd’hui un club deal qui vise 20 M€ de fonds propres auprès d’investisseurs privés professionnels, avec un premier closing dès cet été. Pour cette levée de fonds, Braxton AM et Alfred Hôtels sont accompagnés par des family offices et des gestionnaires de patrimoine, tout en étant co-investisseurs dans le véhicule. « La levée de fonds est en bonne voie, nous avons déjà obtenu près de 8 M€ d’engagements auprès de nos investisseurs historiques », conclut Xavier Bastiani.


*Loïc Salaun, 31 ans, est en charge des finances d’Alfred Hôtels. Il dispose de 10 ans d’expérience, essentiellement dans des établissements du groupe Hyatt : Hyatt Roissy, Hyatt Doha, Hyatt Regency Etoile, Hôtel du Louvre.

Bertrand Dugast, 47 ans, est quant à lui en charge du développement d’Alfred Hôtels. Il a travaillé durant 25 ans chez Air France et Pierre et Vacances. Mais aussi au sein du groupe Accor. Il y a occupé différents postes de directeur d’hôtels en Asie et à Moscou, où il a été vice-président des opérations Russie/CIS (80 hôtels pour 8 pays).