Braxton AM apporte un service habituellement réservé aux institutionnels à des clients privés

Braxton Asset Management finalise actuellement l’acquisition d’un actif de 3 000 m² à la sortie de Paris Sud. Une opération qui porte le montant des actifs sous gestion de cette société créée en juin 2016 à 20 M€. Son fondateur, Charles Duclert (ex-DTZ Investors et Norges Bank), nous explique sa stratégie et ses ambitions qu'



il compte déployer, notamment auprès d'investisseurs privés


Charles Duclert: Après avoir travaillé une dizaine d’année en immobilier, notamment pour DTZ Investors puis Norges Bank, j’ai créé la société Braxton AM en juin 2016 avec l’ambition d’apporter un service habituellement réservé aux institutionnels à des clients privés.

Nous visons actuellement des entrepreneurs, notamment venant du web, qui veulent diversifier leurs investissements dans l’immobilier. Ils ont besoin d’être accompagnés par des experts du secteur, mais souhaitent souvent garder un certain contrôle sur leurs investissements, ce que ne permet pas l’offre d’investissement immobilière classique de type SCPI ou OPCI grand public.

Braxton Asset Management se distingue également des autres sociétés de conseil en asset management par sa volonté d’appliquer des méthodes de management inspirées du fonctionnement des start-up : structure hiérarchique plate, simplification des procédures, souplesse et réactivité.


B.I.: Quelle est la stratégie de Braxton AM ?


C.D.: Elle repose initialement sur deux stratégies complémentaires : l’investissement dans des actifs à haut rendement, générateur de cash-flow récurrents, et dans les opérations à création de valeur, générateur de plus-value.

Pour le premier axe de notre stratégie, nous nous concentrons sur des immeubles d’activité de taille moyenne (1000 – 5 000 m²), si possible dans le cadre de sale and lease back, et pouvant offrir dans l’idéal un potentiel de reconversion.

Récemment, nous avons signé une opération sur de 3 500 m² à Villeneuve-la-Garenne, sur l’A86, loué 6 ans ferme en sale and lease back, et nous sommes sous promesse sur un actif de 3 000 m² à la sortie de Paris Sud (intra A86) sur une opération similaire avec, cette fois, un potentiel de repositionnement de l’actif à terme.

En parallèle, Braxton AM est à la recherche d’opportunités d’investissement sur des actifs à création de valeur dans les bureaux, commerces, logements et activités avec l’objectif de générer une plus-value, sur des volumes entre 1 M€ et 10 M€.

Nous sommes ainsi rentrés avant Noël en exclusivité sur un produit de ce type. Au niveau géographique, nous nous focalisons sur l’Île-de-France, mais nous pouvons aussi investir en régions si une belle opportunité se présente, et regardons des opérations à Luxembourg.


B.I.: Quelles sont vos ambitions pour les mois à venir ?


C.D.: Braxton AM gère aujourd’hui 20 M€ de patrimoine, dont 16 M€ pour la foncière VLD, détenue par des privés. Compte tenu de notre pipeline, nous visons 40 M€ d’actifs sous gestion d’ici la fin de l’année 2017. Pour accompagner cette croissance, nous recrutons actuellement un analyste junior.

En 2018, nous ambitionnons de passer la barre des 100 M€ d’actifs sous gestion. Nous allons chercher à convaincre d’autres investisseurs de nous faire confiance pour atteindre cet objectif, qu’ils soient privés ou institutionnels…